Partager


Terrasol met en place une cellule d’expertise
dédiée à l’ingénierie sismique et dynamique


(Parution Lettre Terrasol – Décembre 2019)

L’ingénierie sismique et dynamique a connu ces dernières années un essor significatif dans l’activité de TERRASOL, répondant à une volonté de plus en plus forte des donneurs d’ordre et des entreprises de fiabiliser la conception des ouvrages vis-à-vis du risque sismique et vibratoire.

On peut citer à titre d’exemple le projet KNPC à Al Zour au Koweït (cf photo) pour lequel TERRASOL s’est vue confier la conception parasismique des fondations de 8 réservoirs méthaniers de 90 m de diamètre. Le caractère particulier du projet réside dans le choix d’un système de fondation sur inclusions rigides permettant d’isoler l’ouvrage porté vis-à-vis des sollicitations sismiques transmises par le sol porteur. TERRASOL est également intervenue récemment sur le projet EPR Hinkley Point (UK) aux côtés de SETEC NUCLÉAIRE pour optimiser la justification de la stabilité sismique de certaines installations du projet par des analyses dynamiques non-linéaires. Citons encore la mission récente de TERRASOL auprès du groupe RENAULT pour qualifier et valider la performance dynamique et vibratoire de la fondation d’un simulateur de véhicules autonomes.

Conscients de la complexité croissante des études dans ce domaine, et de l’importance de capitaliser sur les retours d’expérience acquis dans le cadre de nos projets, nous avons créé courant 2019 une cellule « Dynamique » au sein de TERRASOL, avec l’objectif de proposer à nos clients des réponses ciblées et robustes sur les thématiques suivantes :

  • Réponse dynamique et sismique de site 1D / 2D ;
  • Prise en compte des effets d’interaction sol-structure dans la justification des ouvrages sous actions sismiques et vibratoires ;
  • Modélisation de la réponse des structures et des fondations sous chargement dynamique complexe (chocs, vent, houle, etc.) ;
  • Prise en compte des non-linéarités dans la justification des ouvrages sous fortes sollicitations dynamiques (séismes extrêmes, chocs et impacts, etc.).

La réalisation de ces prestations repose notamment sur une parfaite maîtrise par nos équipes de plusieurs codes de calcul spécialisés comme SASSI/MISS-3D, Plaxis Dynamique 2D/3D, Flac 2D/3D, ou encore Code_Aster. Et les actions menées dans le cadre de notre Cellule Dynamique bénéficient de l’appui de plusieurs experts reconnus de TERRASOL et des autres sociétés du groupe SETEC, ainsi que de consultants extérieurs comme Françoise Ropers et Alain Pecker.

Enfin, la Cellule Dynamique de TERRASOL a également pour vocation de poursuivre et valoriser nos travaux de développement scientifique menés ces dernières années dans le domaine de l’interaction sol-structure (ISS) sous séisme : nous avons ainsi par exemple co-encadré une thèse CIFRE sur le comportement dynamique des groupes de pieux (cf lien ci-dessous), et réalisons une mission pour le compte d’EDF portant sur le développement dans Code_Aster d’un macro-élément dynamique permettant de simuler les non-linéarités matérielles à l’interface sol-fondation.

Ces actions ont nourri le développement d’outils d’ingénierie spécialisés comme Fondsis (ISS non-linéaire sous séisme) et Slake (analyse du risque de liquéfaction). Ces deux outils permettent notamment d’approfondir la notion de stabilité sismique des ouvrages en s’affranchissant de l’impasse conceptuelle des formalismes de justification pseudo-statique et en chiffrant l’état limite sismique en termes de déplacements. Ces actions se poursuivent aujourd’hui avec le lancement d’une nouvelle thèse portant sur le développement d’un macro-élément pour les ouvrages fondés sur inclusions rigides dans le cadre du Projet National ASIRI+.

J. Pérez Herreros et F. Cuira

Accès au rapport de thèse de J. Pérez Herreros : « Interaction dynamique sol-structure des fondations sur pieux : étude expérimentale et numérique »