Dans nos projets

La géotechnique est par essence étroitement liée à la planète et à son environnement, puisqu'elle traite des roches, des sols, et de l'eau, autant de ressources naturelles qui constituent les milieux dans lesquels sont construits les ouvrages, et qui fournissent également des matériaux de construction. Tout projet géotechnique doit donc prendre en compte au mieux son impact sur l'environnement, notamment par une gestion économe et optimisée de ces ressources. Les ingénieurs de Terrasol sont sensibilisés dans cet esprit à la recherche des solutions techniques les plus respectueuses des sites de construction des ouvrages.

Exemples de réalisations dans le domaine des énergies renouvelables

  • Amorce d'un partenariat avec l'un des seuls constructeurs Français d'éoliennes, le groupe Vergnet, inventeur des éoliennes légères à deux pales, qui s'abaissent en cas de turbulences météorologiques. Ces éoliennes étant stabilisées par des haubans ancrés par micropieux, Terrasol a développé une méthode pour la prise en compte des efforts cycliques dans le dimensionnement des micropieux. Terrasol assure également le suivi des reconnaissances géotechniques et le dimensionnement des fondations pour la réalisation de 120 éoliennes d'1MW en Ethiopie à Mekele.
  • Etude des différentes solutions de fondations des ancrages de panneaux photovoltaïques dans le cadre de centrales en plein champ, pour le compte d'une entreprise spécialisée dans le montage de projets de fermes photovoltaïques : si les panneaux photovoltaïques n'apportent pas une charge verticale importante au sol, les efforts liés aux vents entraînent par contre des sollicitations horizontales significatives. Du fait du grand nombre d'appuis par site, et de la présence de sols fréquemment médiocres, des fondations innovantes et optimisées permettent de rentabiliser un projet plus rapidement, tout en perturbant le moins possible le sol d'assise. Un comparatif entre des micropieux de type profilés battus, des mini-pieux à hélices et des pieux vissés a pu être réalisé et a mis en évidence l'intérêt de chaque méthode en fonction des sites et des efforts à reprendre.

Le Viaduc de la Grande Ravine : un exemple d'éco-conception

Le groupe Setec a obtenu pour ce projet de viaduc pour la route des Tamarins sur l'île de la Réunion a obtenu le 3ème prix de l'ingénierie 2009 : au niveau des appuis, les fondations par puits des culées associées à des bracons faiblement inclinés ont permis de réduire au maximum l'emprise des terrassements sur les flancs de la Ravine, contribuant ainsi à l'éco-conception de ce viaduc.

Le Développement Durable dans les activités de recherche

  • Dans le domaine des sollicitations cycliques, Terrasol participe au projet national SOLCYP, projet de recherche sur le comportement des pieux soumis à des sollicitations cycliques, problématique majeure des projets d'énergies renouvelables.
  • Par ailleurs Terrasol, au côté de diverses entreprises, universités et maîtres d'ouvrage (Solétanche-Bachy, SNCF, LCPC, INSA de Lyon, CERMES) s'est engagée dans le projet de recherche RUFEX (labélisé par le Pôle de Compétitivité Advancity), consacré à la réutilisation de fondations existantes en vue de la réhabilitation d'infrastructures ferroviaires ou de bâtiments.